( 8 février, 2014 )

confontation Arthuriens contre Wisigoths à l’AdG

Le club des Chevaliers du Littoral est passé de Field of Glory à l’Art de la Guerre pour représenter les batailles antiques et médiévales. Bien que n’allant plus que trop peu souvent chez les montivillons, ou que l’on dit « les maqueux d’oreilles », il va bien falloir que je me mette à cette fichue règle.

Après 5  parties, je vais me permettre une petite analyse de cette règle, avec donc de peu de recul.

  • la reprise du système de corps de DBM est génial, et représente, à mon sens, les missions allouées à tels ou tels corps.
  • le dé d’activation est aussi un recyclage de DBM. En effet,  il parait étrange que tous les ordres donnés par un général passent, comme dans FoG. Toutefois, la nouveauté est de faire influer ce dé par la qualité du général. Et bien là, je dis : « idée grandiose !! » Il me parait en effet logique qu’un bon général soit plus réactif et donc donne plus d’ordres, qu’un général débutant un commandement.
  • petit bémol. Le dé reprend une part trop importante du jeu, comme à DBM. Le dé fait parti de notre activité ludique certes. A FoG par exemple, une grande quantité de dés est lancée, cela permet donc d’avoir une moyenne/un lissage. Prenons juste un exemple de de la partie d’hier : mon général inclus dans une cavalerie lourd arthurienne (Elite) charge de flanc un général wisigoth ayant les mêmes caractéristiques (mais Normal). 4/1 pour moi au dé de base, pour un  résultat nul, grâce  à mon Elite qui transforme mon 2 en 3 (4+3 = 7).
  • la taille de la table est plus petite, donc moins de terrains à poser, tout comme moins de figurines. Moralité : moins de dépenses, LOL. Et puis, petite chose toute bêtes mais 2 tables standards pour FoG ou DBM, permettent de faire tenir 3 batailles AdG. Ce point est intéressant pour les conventions et tournois.
  • il y a tout de même des points de règle qui me surprennent … Par exemple, il est possible de charger directement sur son flanc.

Bon occupons-nous de cette partie avec mon pote Niko. Je lui propose mes arthuriens face à ses wisigoths.

Jouant contre du wisigoths,  je souhaite « casser » le terrain au maximum. Pour cela je prends l’option de l’infranchissable et de champs. L’infranchissable pris est un volcan, surement un moment de nostalgie avec mon voyage en Islande de novembre dernier … ;-) Cet élément servira de point d’appui pour mon infanterie lourde. Les champs eux seront le refuge, puis le point de départ d’une attaque. Voici une photo suite au déploiement :

DSC_0019Wisigoths :

  • son aile droite : 3 archers légers dans le champs.
  • son centre : 12 infanterie barbare
  • son aile gauche : 2 corps de cavalerie composés chacun de 4 Cv lourds, général inclus et 1 LH.

Arthuriens :

  • mon aile gauche : 3 irlandais impétueux supportés par 2 archers légers
  • mon centre : 8 infanterie britto-romaine (4 du corps de l’aile gauche + 4 du corps central), cavalerie de réserve (1 Cv arthurienne* + 1 Cv lourd + 1 LH)
  • mon aile droite : 3 Cv arthuriennes + 1 LH. les 3 bases d’infanterie moyenne et le javelinier viendront soutenir le centre …

mon plan :

  • aile gauche : prendre le terrain  et menacer le flanc du « mur barbare ».
  • centre : contenir l’infanterie barbare adverse. amener l’infanterie moyenne de l’aile droite en support.
  • aile droite : soutenue par la  réserve de cavalerie du corps central, le but est de contrer la cavalerie adverse, malgré le sous effectif (4 Elite + 1 Normal contre 8 Normal).

DSC_0027LA grosse erreur de la partie. Je n’aurais jamais dû attaquer les barbares. Pris par l’action menée sur l’aile droite, j’engage le combat. Mal m’en a pris !! Étrangement l’infanterie moyenne a mieux tenue que l’infanterie lourde britto-romaine …

DSC_0028Mon aile gauche qui fait le « job » comme l’on dit …

  • prend le terrain.
  • occupe 3 tirailleurs + 4 puis seulement 3 infanteries barbares.
  • repousse les 3 tirailleurs hors de table.
  • charge de flanc les barbares, et passe leur morale à -3 dès le 1er impact, sans pouvoir les mettre en déroute au second … :’(

 

résultat :

Une défaite est à la clé, avec 26 pertes sur 24 à la fin du tour de Niko. Les wisigoths ont subi 21 pertes pour un seuil à 25.

Je constate que je « maitrise » un peu mieux la règle. Sur cette partie, je me suis laissé embarqué dans un rapport de force frontal ce qui n’est ni la force de cette armée, ni ma façon d’ordinaire de jouer … Toutefois, cette erreur m’ouvre les yeux sur un point : ne pas oublier de « reformer » les petites unités périphériques. En effet, avec un peu de recul et en revoyant les photos de la fin de cette partie, j’aurai pu allègrement reformer des plaquettes non au combat. Une victoire à la Pyrrhus aurait pu être la destinée de cette bataille.

Donc, au delà de jouer sa stratégie et de se tenir au plan prévu, il faut que je sois vigilant à penser à reformer les troupes dégradées.

Une nouvelle bataille nous attend vendredi prochain. Il faut bien préparer le Tournoi Normand 2014 !!

 

( 22 juillet, 2013 )

partie AdG – Syracuse vs Arthuriens

Je me laisse tenter par une 2ème partie d’Art de la Guerre avec mon pote Niko. Il faut bien tester et s’adapter à la dynamique locale, qui tend à abandonner Field of Glory pour AdG. Pour ce test, je décide d’aligner une armée qui me convient dans sa structure et identité : les « sub-roman british » ou romains-brittons. Il est possible de retrouver ma liste ici. Niko, lui, alignera des syracusiens, armée qu’il joue en ce moment, en vue d’une campagne italique.

Cette partie a été très longue, car en bon pédagogue, Nicolas a pris son temps pour l’expliquer la règle. De plus, les apéros aidant, du retard supplémentaire a été pris …

Mon déploiement est simple : des ailes fortes, un centre vide. J’adapte donc la stratégie du « ventre mou » d’Hannibal à ma convenance. L’infanterie moyenne prendra le terrain, l’infanterie lourde les appuiera en terrain clair. La cavalerie, qui a été placée au centre, se portera là où elle est nécessaire pour enfoncer le clou sur mon partenaire.

partie AdG - Syracuse vs Arthuriens dans Rapports de bataille dsc01440

Mon aile gauche :

  • Les irlandais (infanterie moyenne) prendront le terrain, précédés de tirailleurs armés de javelots.
  • Les romains-brittons (infanterie) appuieront les irlandais en longeant le champs.

=> les tirailleurs cèdent dans une escarmouche face aux archers adverses (suite aux tirs).

=> les irlandais prennent le terrain, poussent les tirailleurs adverses hors de table, prennent de flanc les hoplites mercenaires, puis les gaulois.

=> les romains-brittons se sont pris une charge de gaulois appuyés d’hoplites mercenaires, et ont cédé. Certes les gaulois ont un avantage à la charge, et en cas de victoire affaiblissent encore plus le perdant du combat. Mais suite à des 3/5 aux dés en ma défaveur, je me retrouve avec une perte de 3 points de cohésion.

Mon centre :

  • La cavalerie légère devra harceler la ligne adverse, et freiner leur avance.
  • Les chevaliers d’Arthur devront frapper là où une brèche sera ensuite exploitable.
  • Les tirailleurs pourront venir couvrir l’infanterie lourde de l’aile gauche si celle-ci est harcelée par des tirailleurs.

=> les tirailleurs seront restés en réserve dans un champ toute la partie afin de protéger mon camp d’une attaque de LH.

=> la LH a chargé son équivalent adverse, sans succès. Elle sera détruite par appui de cavalerie lourde adverse.

=> la cavalerie arthurienne a chargé la cavalerie lourde adverse. Chargeant en position d’avantage, elle cède sur des jets de dés malheureux.

dsc01448 dans Rapports de bataille

Mon aile droite :

  • L’infanterie romaine-brittone flanquera l’infanterie moyenne brittonne.
  • L’infanterie brittonne prendra le terrain (ravine).
  • La cavalerie (lourde + arthurienne) accompagnée de la LH contournera la ravine pour contourner l’armée adverse.

=> la cavalerie atteint son objectif. Elle fit céder la cavalerie adverse. Au final, elle se retrouva même à peu de distance du camp adverse.

=> l’infanterie brittonne entra dans la ravine, où des hoplites syracusiens trainaient. Après les avoir détruits, les britons sortirent de la ravines pour attaquer de dos les autres hoplites syracusiens.

=> l’infanterie romaine-brittonne bloqua les hoplites syracusiens, bien qu’en infériorité numérique. avec l’aide des brittons attaquant de dos, il en était fini des hoplites.

dsc01447

Bilan :

Un plan était prévu, il fut appliqué, et il amena la victoire aux romains-brittons. Mon aile droite a été parfaite dans l’exécution de ce plan d’ailleurs.

La répartition en corps d’armée et l’attribution de points de commandement me rappellent aux bons souvenirs de DBM. D’ailleurs, ce point est bien plus intéressant qu’à FoG, car il n’est pas forcément possible de mener à bien toutes les actions désirées. Cela représente bien à mon sens la difficulté de faire transmettre des ordres sur un champs de bataille.

Par contre, il faut bien trouver des défauts, ^^, la prépondérance du dés me dérange. Cela me rappelle trop les 1/6 de DBM qui peuvent faire basculer une bataille avec une LH qui attaque seule de flanc. En effet, tout un secteur peut céder sur une mauvaise série de dés. Toutefois, il faut reconnaitre que l’auteur de la règle a eu la très bonne idée de proposer l’utilisation de dés de moyenne (2-2-3-4-5-5).

La possibilité de pouvoir déclencher une charge via son côté ou son arrière tout en perdant 1 UD est surprenant au premier abord. En effet, cette possibilité n’avait jamais été rencontré jusqu’à présent dans aucune règle jouée. Mais bon, pourquoi pas …

( 18 juillet, 2013 )

Les arthuriens

La peinture de ma nouvelle armée arthurienne a débuté. Suite à des soucis physiques (perte de mobilité du poignet) et un manque de motivation certaine pour la peinture, j’ai confié la peinture de ma nouvelle armée à notre ami Francky.

L’armée sera constituée d’une base de « dark age » générique auxquels je vais ajouter des romains, environ 25 à 35%, et quelques pictes. Ce mixage donnera un aspect très irrégulier aux troupes, et assez représentative de l’armée avec un mélange de peuples. Après tout, Arthur n’a-t-il pas fédéré romains et brittons contre les saxons ?

Voici quelques liens sur des armées trouvées sur la toile, qui ont orientées mes choix (peintures et constitution romains/brittons/pictes).

  • Sur cette page, le peintre a utilisé le triskell sur le bouclier. Je trouve que cela est une excellente idée. lien
  • Ici, nous retrouvons des légionnaires de fin d’Empire avec des variantes de boucliers plus classique. lien

Cette armée est calculée pour Field of Glory, et plutôt optimisée pour FoG v1. Pour l’Art de la Guerre, n’ayant fait qu’une seule partie à ce jour de AdG, cette liste est plutôt une ébauche. Lors du monopole De Bellis Multitudinis dans les tournois d’antique-médiéval, je jouais déjà cette armée … Et non sans un certain succès : résultats convenables (quasiment autant de victoires que de défaites), étonnement de mes partenaires quant au choix de cette armée.

 

 

( 18 mars, 2013 )

Tournoi de Loudéac (22-Cotes du Nord/d’Armor)

Pour sa 3e édition, le club du lycée de Loudéac organise dans le cadre des journées de l’Histoire un tournoi FoG.

Pour se tournoi, un thème est posé : La Gaule !!! Toutefois, une fourchette de dates l’est également et ouvre donc le tournoi à toutes les listes les respectant, quelque soit le livret dont elle est tirée. Voici les listes des 10 participants :

  • Gallic, votre serviteur.
  • Late republican roman, Christophe A., basque exilé à Poitiers.
  • Late republican roman, Matthias P., jeune du club de Loudéac.
  • Alexander macedonian, Guillaume F., « L’Empereur », de Chartres.
  • Early successor, Alexandre C., de Poitiers.
  • Later ptolemaic, Xavier P., président de la FFJH, de Paris
  • Later seleucid, Dorian C, jeune du club de Loudéac.
  • Later seleucid, Denis M., de Saintes.
  • Kyrenean greek, Didier R., de Nantes.
  • Indo-greek, Damien P., de Saint Nazaire.

 

1ère partie

Jouant gaulois, je me retrouve tête de série. Je vais donc affronter Alexandre avec ses « Early successor ». Mes gaulois doivent se demander : « mé keske cé ke cé lon baton pouintu » ??? « nou pa connètre sa » !!!

Tournoi de Loudéac (22-Cotes du Nord/d'Armor) dans Tournoi dsc00730

Ma stratégie est simple : éviter les piquiers.
Certes je manœuvre moins bien que mon partenaire, mais je suis plus rapide, donc j’adapte la stratégie du « ventre mou » d’Hannibal à mon armée gauloise.
Je décide donc d’envoyer mes guerriers MF dans les champs flanqués par les cavaliers lourds et les chariots. Les gaesatis attendront la phalange macédonienne. Sur l’aile gauche, les 2 Bg de cavaliers devront occuper les LH et éléphants adverses et même un 3e BG en prime.

dsc00733 dans TournoiLes positions avant le drame.

Dire que cette partie se résume à 1 jet de dé serait surement mentir. Mais impacter des galates avec mes gaulois pour finir dans une position favorable en dégradant le galate, pour qu’au final mon général en chef saute sur un 12 (soit moins de 3% de chance de réussite), çà te ruine tes efforts. Ceci a entrainé la dégradation de tous mes BG autour, sans possibilité par la suite de les rallier. Pour terminer mes BG dégradés, Alexandre a réussi à faire 17 touches sur 4+ (soit 94% de réussite au lieu de 50%) sur 18 dés lancés en 1 seule phase !!! Que dire ?? RESPECT MONSIEUR.

La réflexion de mon partenaire va me guider pour le reste du tournoi. En effet, Alexandre me suggère une marche de flanc vu les armées que je vais rencontrer. Ainsi mes 2 BG de cavaliers « protected » se retrouveraient à menacer un flanc. Idée à étudiée. Toutefois sur cette partie, elle m’ont été d’une grande utilité, dans le sens où à elles 2, elles ont blonqué 1 BG de LH, 1 d’El et 1 de taronkitai HF « armoured » (ou un truc du genre … ^^).

Score : nul plus que défavorable. perds 9 sur 11. tue 1 sur 12.

 

2ème partie

J’affronte du romains !!!!!!!!

Cette partie va se faire avec Matthias, jeune de Loudéac qui via son lycée s’initie au wargame. Cette partie est tournée sur la pédagogie des mécanismes, plus que sur « péter du roro », chose que j’ai failli regretter après la 4e partie pour le classement général.

dsc00752

Mon déploiement est simple : Gaesatis calés entre les champs, guerriers pour prendre le champs clos, écran de tirailleurs, cavalerie lourde et chariots à l’extrême gauche pour envelopper le romain, et les cavaliers en marche de flanc sur la gauche.
Petit bémol à mon idée initiale : les cataphractes arméniens face aux Gaesatiis, les camps romains sont fortifiés donc la cavalerie ne peut les piller.

dsc00753Les Gaesatiis se préparent à reconditionner une charge combinée de cataphractes arméniens et d’éléphants.

Les charges en « L » sont dévastatrices !!! Charger à 2 unités (une de face et une de flanc), c’est que du bonheur !!! Les cataphractes l’ont vécu à leur dépend.

A force de faire de la pédagogie, je ne suis pas assez agressif et laisse échapper la victoire.

Score : nul favorable. perds 3 sur 11. tue 10 sur 12.

3ème partie

On revient aux macédoniens, ce coup-ci se sera du séleucide.

J’affronte Dorian, de Loudéac, qui comme Matthias a débuté le wargame il y a peu de temps. Du sang neuf dans notre hobby çà fait du bien.

dsc00764

A l’extrême gauche, 1 BG de guerriers accompagne les archers afin de prendre le champ clos.
Au centre, les guerriers prennent le terrain, les Gaesattis font face dans la plaine encaissée entre les champs.
L’aile droite composée des cavaliers lourds et des chariots vont tenter un mouvement de contournement avec les cavaliers et faire face au cataphractes pour les chariots.
Une marche de flanc est en route pour soutenir l’aile gauche et aller piller le camp, qui celui là n’est pas fortifié.

dsc00765La marche de flanc qui rentre dès ma 2e phase de mouvement

dsc00766Mise en application du plan.

Contrairement à la veille avec Matthias, j’ai été agressif tout en restant pédagogue.

Score : victoire. perds 1 sur 11. tue 12 sur 12. camp pillé !!!

 

4e partie

Pour cette 4e partie, j’aurai dû jouer avec Didier pour 2 raisons. La 1ère : respecter le classement car étant respectivement 5e et 6e, nous devions nous affronter. La 2e : poursuivre une vieille tradition entre nous qui est de se jouer les dimanches après-midi. Toutefois, afin d’éviter que Dorian et Matthias se rencontrent, les appariements ont été modifiés. sniffff

Je rencontre donc le basque Christophe avec ces romains. Au moins, je me dis que sur le week-end, j’aurai rencontré les 2 autres joueurs qui ont joué le jeu du thème.

Bon, ce coup-ci, je pense que je vais moins rire avec les 7 BG de légionnaires pour une armée de 14 BG.

Je mettrai juste un petit bémol sur cette partie, quant à la rapidité du déploiement adverse. En effet, celui-ci ayant commencé dans les 5 secondes suivant la pose du dernier élément de terrain, il me fut impossible de rédiger quoi que se soit : ni embuscade, ni marche de flanc. En ayant fait aux 2 parties précédentes, avec un aspect plutôt concluant (merci Alexandre de la suggestion), je comptais bien en faire une sur mon aile droite. C’est bien dommage.

 dsc00775Un terrain bien chargé.

Il n’y a pas grand chose à dire de cette partie.
Mon déploiement a été mauvais : guerriers face au champs ouverts où les légionnaires sont entrés, Gaesattis face au champs clos, cavalerie « protected » sur le flanc droit, alors qu’une marche de flanc devait être réalisée.
Commettant une grosse erreur de déploiement, je le paie cash avec une défaite. J’ai 2 regrets : d’avoir cédé avant d’envoyer 1 BG de légionnaires dans l’autre monde (seulement « Frag »), et le combat de tirailleurs (8 javeliniers + 8 archers contre 6 frondeurs sur colline) qui se conclue par une dégradation de mes javeliniers.

Score : défaite. perds 1 sur 11. tue 3 sur 14.

 

Bilan

Je finis à une honorable 6e place sur 10, avec un bilan convenable (1 victoire, 1 nul favorable, 1 nul défavorable, 1 défaite). Je trouve ce bilan plutôt correct pour une armée jouée pour la première fois, tout en découvrant FoG V2.

Un grand merci aux 2 organisateurs de ce week-end fort sympathique : Stéphane et Yann. De façon plus personnel, je les remercie d’avoir ajuster les repas en fonction de mes pratiques religieuses.

Pour conclure avec les remerciements :

  • à Stéphane, de m’avoir hébergé.
  • à Didier, de m’avoir véhiculé entre Rennes et Loudéac.
  • à Nicolas, de m’avoir prêté ses figurines de gaulois.

 

( 24 février, 2013 )

Arthur

M’étant séparé de mon armée « dark age », je décide de mettre une nouvelle armée en branle. Après avoir eu une troupe plutôt « générique », mon choix se tourne très rapidement vers des arthuriens. En effet, j’ai joué cette liste sous différentes règles (DBM, FoG).

Afin de personnaliser au maximum cette armée et qu’elle soit représentative ma vision de l’époque arthurienne, je décide donc d’utiliser une masse de figurines génériques dark age auxquelles je vais leur y joindre des romains et quelques pictes. De plus, pour majorer l’aspect irrégulier à cette armée, je mixe un maximum les marques : Alain Touller Figurines, Old Glory, Essex et Gladiator Miniatures notamment.

Je présente donc la première plaquette de l’armée : Arthur lui même !!

Arthur  dans Armées dsc00716-300x225

A contrario des armées précédemment floquées, je m’oriente vers un flocage plus foncé qu’en règle générale.

Pour les boucliers des troupes romaines (ou romanisées), j’ai pris modèle sur les transferts disponibles pour le 28mm, notamment ceux-ci que je décline dans différentes couleurs. Concernant les pictes, les tatouages bleus seront de rigueur, pour leurs boucliers je m’appuierai sur l’alphabet picte.

( 19 février, 2013 )

Mayas (3ème partie)

Après un moment sans rien publier, voici un nouveau post sur mon armée maya.

La peinture de l’armée avance, certes, mais trop lentement !!
En fait, travaillant sur 2 autres projets en parallèle, je n’avance pas. Des articles suivront dans les semaines , voire plutôt les mois à venir, sur ces 2 autres projets. Et pour être honnête, je peints peu.

Concernant la peinture des BG de guerriers, j’ai décidé de garder l’idée des BG d’archers et autres LF, c’est à dire que les plumes pour un même BG soient identiques. Toutefois, les boucliers seront eux bigarrés et peints dans un second temps, lorsque l’armée sera terminée.

Mayas (3ème partie) dans Armées dsc00704-300x225

Un petit récapitulatif de ce qui est peint à ce jour :

  • 3 BG de 8 archers (MF)
  • 1 BG de 8 guerriers (MF)
  • 2 BG de 8 archers (LF)
  • 1 BG de 8 javeliniers (LF)
  • 1 BG de 6 frondeurs (LF)
  • 2 généraux
  • 1 camp
  • 3 marqueurs d’embuscade

Voici le camp :

dsc00709-300x225 dans Arméesdsc00711-300x225

Il me reste donc à peindre pour respecter ma liste d’armée :

  • 1 BG de 8 guerriers (MF)
  • 1 BG de 8 archers (LF)
  • 3 BG de 8 nobles (MF)
  • 1 général
( 28 septembre, 2012 )

Mayas (2ème partie)

Deux mois après mon premier article, voici les avancements de l’armée. 5 BG sur les 13 de la liste rédigée pour FoG sont peints.

Les frondeurs :
Mayas (2ème partie) dans Armées DSC00698-300x225

Le 3e BG d’archers :
DSC00697-300x225 dans Armées

Les 3 BG « obligatoires » d’archers mayas :
DSC00701-300x225

L’armée avance à son rythme, mais je pense qu’elle sera prête au combat pour le mois d’avril et le Tournoi Normand 2013, à moins que … que … que … je puisse la jouer avant …

A ce jour, j’ai peint :

  • 3 BG de 8 archers (MF)
  • 1BG de 8 archers (LF)
  • 1BG de 6 frondeurs (LF)
  • 1 général
  • 3 marqueurs d’embuscade

Le camp est en cours de flocage … depuis … euh … 2 semaines au moins, lol.

Il me reste 2 BG d’archers LF, 1 BG de javeliniers LF et 5 BG de nobles MF à peindre pour que l’armée soit prête au combat.

A tout cela il faut bien un hic. En effet, je dois repasser commande, il me manque 2 sachets d’archers. Quelle truffe, je vous jure !!! ^^

( 29 juillet, 2012 )

Mayas

Après plus d’une année à sommeiller dans « ma boite à figos », je me lance dans la peinture de mon armée maya.

Il s’agit de figurines Gladiators Games. Ces figs sont assez potelées, mais pour la peinture c’est un régal, surtout en utilisant l’encrage. D’ailleurs, je tiens à remercier Gilles W. pour ses conseils avisés pour la peinture de cette armée.

A ce jour, je n’ai peint qu’un seul BattleGroup, un général et les 3 marqueurs d’embuscade. Je me fixe comme objectif de terminer l’armée pour le prochain TN (avril 2013).

Mayas dans Armées DSC00333-300x225

DSC00335-300x225 dans Armées

DSC00332-300x225

Il reste donc 12 BG et 2 généraux à peindre. Il va aussi falloir songer à la réalisation d’un camp. L’idée de Guillaume F. est très bonne, voire à reproduire … D’ailleurs, elle a été adaptée par Franck (joueur havrais) pour son armée carthaginoise.

( 7 juillet, 2012 )

Dark Age

voilà quelques photos des troupes mise en vente :

Dark Age dans Vente DSC00106-300x182

2 BG de 8 plaquettes + 3 BG de 6 plaquettes, le tout en HF.

DSC00109-300x174 dans Vente

2 BG de Cv + 1 BG de LH.

DSC00112-300x202

4 généraux, dont 3 montés.

 

à tout cela, s’ajoute : 5 plaquettes de MF (4figs), 2 plaquettes de Mob.
en tout, il s’agit d’un lot de 171 piétons et 40 cavaliers.

( 2 mai, 2012 )

Tournoi Normand 2012

Que dire de cette 13e édition du TN ?

  • L’organisation tourne nickelle, surtout sans tenir une exposition. Certes l’aspect visuel n’est plus là, mais l’énergie dépensée n’étaient pas forcément récompensée vu la faible affluence de visiteurs les années précédentes. Nous sommes bien loin des premiers TN où une seule règle était proposée. Cette année les règles FoG, DBA, LotOW étaient encore à l’honneur, en attendant peut être un tournoi sur AdG pour le TN 2013.
  • Revoir les IPO est toujours un moment sympa, et riche en enseignements ludiques (explications de points de règles, et conseils d’utilisation de nos armées), mais aussi des conseils en peinture avec notre Gilles national.
  • Une pensée pour celui qui fut l’un des pionniers du TN.

Pour mes 2 à 5e parties de FoG depuis le TN 2011, je finis à une très honorable 9e place sur 18 à égalité de points avec notre ami palois Jean-Yves. Pour cette nouvelle édition, une poule médiévale était proposée. Mon choix d’armée s’est tourné sur des « Irlandais médiévaux », composée de :

  • 4 BG de 6 LF (kerns)
  • 1 BG de 8 LF (kerns)
  • 1 BG de 8 LF (archers)
  • 1 BG de 4 LH
  • 2 BG de 8 HF, heavy weapon (galloglaish)
  • 2 BG de 6 HF, offensive spearmen (écossais)
  • 2 BG de 4 MF, longbowmen (alliés anglo-irlandais)
  • 1 BG de 4 Kn (écossais)
  • 1 BG de 4 Cv

Voici les armées auxquelles j’ai été confrontées :

  • normands (Renaud des IPO) -> nul légèrement favorable, 0 perdue sur 16 et 1 infligée sur 13.
  • compagnies catalanes (Jean-Yves de Pau) -> défaite cuisante, 16 perdues sur 16 et 0 infligée sur 13.
  • condottières (Eric) -> nul défavorable, 9 perdues (dont le camp) sur 16 et 5 infligées sur 12.
  • mongols (Hervé des CdL) -> victoire totale, 1 perdue sur 16 et 11 infligées sur 11.

Déploiement lors de la 1ère partie :

Tournoi Normand 2012 dans Tournoi 100_4564-300x196

et les positions finales. Aucuns combats ne se seront déroulés lors de cette partie.

100_4566-300x196 dans Tournoi

 

Lors de la 3e partie, les 2 Bg de Galloglaish subissent la charge de 2 BG suisses (hallebardiers et piquiers) et 1 BG de 6 chevaliers italiens.

100_4575-300x211

résultat des courses : les 2 BG suisses déroutent au bout de 2 phases de combat, et les chevaliers n’ont jamais pu faire rompre ma ligne.

 

1234
Page Suivante »
|