• Accueil
  • > Archives pour juillet 2008
( 30 juillet, 2008 )

FoG – Indo-Greek Vs Palmyrian

J’attaque ma 4ème partie de FoG depuis la publication de la règle. Mon adversaire du jour est : Robin, celui qui maitrise le mieu la règle au sein des Chevaliers du Littoral. Je sens que je vais souffrir.

Fier de ma victoire de la semaine dernière, je décide de jouer la même armée, c’est à dire « Indo-Greek ». Je n’y apporte aucune modification.
Comme je m’en doutais, Robin retourne à ses premiers amours, et va donc aligner une armée « Palmyran ».

Le terrain est placé.
La steppe est choisi par Robin, et çà se voit. Je n’ai qu’une malheureuse brousaille sur ma droite où je puisse m’appuyer. snifff …

Déploiement de Robin (de ma gauche vers ma droite) :

3 BG de cavaliers (LH – en écran sur toute sa ligne de front)
2 BG de cataphractes (Ct)
1 BG d’auxilaires (MF)
1 BG d’archers (MF)
3 BG de légionnaires soutenus par des archers (2 HF + 1 MF)
2 BG d’archers (LF)

Mon déploiement (de ma gauche vers ma droite) :

1 BG de cavaliers scythes (LH), auquel j’ai oublié 2 plaquettes
1 BG de cavaliers grecs (Cv)
1 BG de cavaliers indiens (Cv)
1 BG de chariots indiens (Hch)
2 BG d’éléphants 
1 BG de phalangistes (HF)
1 BG de thurephoroi (MF)
1 BG de javeliniers indiens (MF)
1 BG d’archers indiens (MF)

3 BG d’archers indiens des montagnes (LF – en écran)
1 BG d’archers indiens (MF – allié et classé « Poor » – en fond de table)

pict004.jpg

Déroulement de la bataille :
sur ma gauche : 

  • bah ……. j’ai pas d’aile gauche. Robin réalise un contournement de mon armée par mon flanc droit, avec 2 BG deLH et 2 de Ct.

au centre gauche :

  • les Hch vont renvoyer voir leur ancêtres aux éléments du BG d’archers qui est venu à proximité.
  • les 2 BG d’éléphants vont manoeuvrer sans arrêt pour finalement aller taper des cataphractes, qu’ils n’ont pas eu le temps de mettre en déroute.
  • les cavaliers indiens vont se faire tailler en pièce par les cataphractes. Il s’agit de mon premier BG à partir en déroute.
  • les cavaliers grecs vont tenter de tenir face à la supériorité numérique et qualitative de l’adversaire.

au centre droit :

  • la phalange bouge pour rien. Elle a été mal déployée, il s’agit du seul BG qui bouge de 3 MU dans l’armée.
  • les thureophoroi arrivent à mettre en déroute le BG de « lanciarii ».

à droite :

  • les 2 BG de LF partent à l’assaut des LF adverses. Une charge pour rien.
  • le BG d’archers crétois fait face au « lanciarii » pour tenter de les désorganiser mais sans succès. Il fuit au charge succéssives dont il fait l’objet.
  • le BG d’archers indiens et celui de javeliniers tentent de rattraper les LF adverses, en appui des 2 BG de LF, mais sans succès.

pict005.jpg

 Bilan : 

La partie doit être arrêtée de bonne heure, pour des raisons bilatérales.
Je pense que si nous avions joué 2 tours de plus, je me serais haché menu. Toutefois, un voir deux autres BG adverses auraient rejoints leurs ancêtres.
Cette partie m’a permis de rectifier des erreurs que nous avions commises avec Sylvain la semaine précédente et d’éclaircir certains lécanismes de jeu.
Concernant les troupes, je me rends compte que les « offensive spearmen » sont des troupes très solides, même en MF, alliant force de frappe et mobilité. Les Hch sont des troupes destructices, alliant de son côté tir et force de frappe.
Le déploiement est vraiment ultra important à ce jeu. On en a la preuve avec cette partie. Je me déploie comme une biquette, et bien je le paie cash…

( 12 juillet, 2008 )

FoG – Indo-Greek Vs Late Republican Roman

Par cette belle journée de samedi, Sylvain et moi avons décidé de nous affronter sur la règle « Field of Glory« , en choisissant des armées antiques.

Sylvain décide d’aligner une armée « Late Republican Roman« .
De mon côté, je joue « Indo-Greek« .

Le terrain est placé.
Le centre est dégagé. A ma gauche, une colline est placée perpendiculairement au long bord de table, donc inutilisable pour moi. A droite, deux vignes feront office de point d’appui face à mon adversaire. 

Déploiement de Sylvain (de ma gauche vers ma droite) :

1 BG d’éléphants
1 BG de cavaliers lourds (Cav)
2 BG de cavaliers légers (LH)
1 BG de frondeurs (LF)
1 BG de cavaliers lourds (Cav)
3 BG de légionnaires (HF)
1 BG de ballistes
1 BG de légionnaires (HF)
1 BG de gladiateurs (HF)
1 BG de frondeurs (LF)

Déploiement de Yannick (toujours de ma doite vers la gauche) : 

1 BG de cavaliers grecs
1 BG de cavaliers indiens
1 BG de thurephoroi (MF)
1 BG d’archres crétois (LF)
1 BG d’archers indiens (MF – alliés)
1 BG de chariots lourds indiens (Hch – alliés)
1 BG d’éléphants (allié)
1 BG d’éléphants
1 BG de phalangistes (HF)
1 BG de cavaliers scythes (LH)
1 BG d’archers indiens (MF)
1 BG de lanciers indiens (MF)
2 BG d’archres indiens des montagnes (LF)

pict001.jpgdéploiement des armées.

Déroulement de la bataille :
sur ma gauche : 

  • je me trouve en mauvaise posture.
  • je décide d’amener mes archers alliés en soutien de ma cavalerie.
  • mes archers crétois réussissent à fuit à une charge de LH adversaire sans être rattrapés.
  • je tiens courageusement avec mes 2 BG de cavaliers face aux charges adverses. C’est un miracle que je résiste.
  • une fois, son BG d’éléphants éliminé, je donne tout sur ses cavaliers.

au centre gauche :

  • les SCh seront inefficace de toute la partie, mais ils ont fait peur.
  • les 2 BG d’éléphants sont morts face à des tirs à la fronde par les LF adverses.
  • le gros BG de piquiers (12 bases) est rentré au contact de 2 BG de légionnaires, et en a mis 1 en déroute.

au centre droit :

  • les cavaliers scythes se balladent et tirent sur ce qui est à portée.

à droite :

  • les 2 BG de LF partent à l’assaut des LF adverses, je les étrille au tir et entame le BG de gladiateurs, puis fuient fae à une charge de ceux-ci.
  • le BG de lanciers indiens reçoit la charge des gladiteurs. ils auraient mieux fait de mourir dans l’arène, la gloire aurait été plus grande.
  • le BG d’archers indiens tirent sur le BG de légionnaires et les entemment assez pour les faire partir en déroute suite à la déroute des gladiateurs.

pict003.jpgSylvain a l’air désabusé.

Bilan : 

Au final, la victoire des indo-grecs est sans appel.
Les éléphants sont super fragiles au tir. De pls, vu la faible taille de ce BG, il n’est pas étonnat de voir le résultat. Dès qu’une plaquette est retirée, le BG passe en « auto-break« .
Les chariots n’ont pas réalisés d’action d’éclat, mais on certainement fait douter Sylvain.
Les piquiers ont attaqué et percé face à une force plus nombreuse. A droite, il était logique que je passe.
Les ballistes servent, je trouve, juste à neutraliser une zone de la table.

Il est à noter que mon partenaire du jour, à vraiment, mais vraiment pas de chance avec les dés. Son premier jet de dés pour un test suite à un tir s’est soldé par un « double As ».

Avec cette partie, on se rends compte que le placement initial est beaucoup plus important qu’à DBM. En effet, mon adversaire s’était très bien déployer, et j’ai « ramé » comme un malade pour tenter de reconstituer une ligne cohérente par rapport à celle de Sylvain. Tout de ne se règle pas avec un « 6″, comme dans l’autre règle citée juste avant.
Cette partie était très plaisante, entre 2 joueurs qui découvrent à tatons cette règle. Il faudra remettre çà.

( 12 juillet, 2008 )

FoG – Indo-Greek

Pour jouer à la règle Field of Glory, j’ai décidé d’organiser une armée gréco-indienne de fin de période, aux alentours donc de l’an 5 de notre ère. Cette liste est tirée du livret d’armée Immortal Fire.

Pourquoi avoir choisi cette armée ?
Tout d’abord, je souhaitais jouer une armée qui me « branche ». En effet, dans mes choix d’armées, je prends toujours, ou dans la plupart des cas, une armée avec laquelle je prends plaisir à jouer (ou tout du moins j’espère en prendre).
Ensuite, ce mélange de descendants d’Alexandre et d’indiens peut faire un mélange intéressant : piquiers et cavalerie macédonienne associés à des archers, éléphants et lanciers pas mauvais du tout (classifiés en tant que Medium Foot), plus quelques troupes légères toujours utiles (cavaliers Saka, archers Crétois et indiens des montagnes).

pict002.jpgles phalangistes

 

Faut-il prendre un allié ?
Dans un pemier temps, j’avais pris l’option de l’allié Saka.
Après quelques temps de cogitation (eh oui, çà m’arrive !!!), je me suis rendu compte que cette armée avec une force de frappe un peu légère avec seulement les piquiers et les éléphants. Je me suis donc orienté vers l’allié indien (Classical Indian).
En effet, cet allié m’apporte :

  • des archers de piètre qualité pour l’époque où je joue, celà me permet d’avoir un BG à moindre coût,

  • un BG d’éléphants obligatoire, sachant que j’étais parti sur 2 BG d’éléphants pour l’armée, donc celà n’est pas trop dérangeant en terme de budget et d’organisation de l’armée,

  • mais le plus intéressant, selon moi, est l’arrivée d’un BG de 4 chariots lourds  avec l’équipage armée d’arc (SCh), celà me donne une puissance d’impact non négligeable avec un support « feu » supplémentaire.

Quelles troupes choisir ?
Je choisis de prendre autant de cavalerie que je peux me permettre : cavalerie grecque, cavalerie indienne « upgradé« , les archers à cheval saka, mais malheureusement pas la cavalerie légère indienne équipée du javelot, ce qui aurait pu être utile pour contrer les légers adverses.
Je ne peux me malheureusemnt prendre le maximum de plaquettes de ma cavalerie moyenne, les BG seront de 4 plaquettes à chaque fois.
L’option des cavaliers légers d’indiens des montagnes était intéressantes, mais les cavaliers Saka sont équipés d’arc, donc tirent plus loin, et le fait qu’ils soient « swordmen » peut être intéressant si des cavaliers légers adverses sont trop proches. je décide donc de prendre le maximum de cavaliers légers saka pour compenser le fait de ne pas pouvoir prendre les cavaliers légers indiens.

Pour ce qui est des éléphants, ayant déjà pris 1 BG avec l’allié, j’en prends 1 nouveau BG, je reste donc sur mon ide de 2BG d’éléphants dans l’armée : je joue des indiens tout de même !!!

Du côté de l’infanterie, le choix est vite fait. Deux phalanges de 8 plaquettes constituront l’épine dorsale de l’armée.
Je choisis ensuite de prendre le maximum de « thureophoroi » en « MF » pour prendre le terrain à l’adversaire et soutenir l’effort des éléphants en terrain inégal (comme dans les broussailles).
Avec le même rôle, une unié de lanciers indiens est recrutée. Pour finir, je décide de prendre le maximum d’infanterie légère ave 2 unités d’indiens des montagnes et les arhers crétois.

L’armée finale.
FoG - Indo-Greek dans Armées xls indiangreek.xls

( 9 juillet, 2008 )

Challenger 2000

Challenger 2000 est une règle de wargame avec figurines écrite par Bruce Rea Taylor et Bob Connor. Elle a été éditée en 1992 par TableTop Games. L’échelle utilisée est le 1/300e, soit des figurines de 6mm. La firme Skytrex propose un choix de troupes le plus large du marché.

Cette règle permet de simuler des combats terrestres, avec supports aériens, allant de la fin de la seconde guerre à aujourd’hui. Un conflit contemporain tout à fait jouable est la « Guerre d’Irak » en 1990. On peut également se permettre de réaliser des batailles dites « potentielles » comme une intervention militaire américaine en Iran ou au Pakistan. Ou bien encore refaire l’histoire avec une attaque des troupes du « pacte de Varsovie » contre l’OTAN.

pict.jpg

( 9 juillet, 2008 )

Hommage

Pour commencer ce blog, je souhaite rendre hommage à mon meilleur pote et grand artisan du développement du wargame avec figurines au Havre : Nicolas.

pic0031.jpg

En effet, Nicolas, l’un des membres fondateurs des Chevaliers du Littoral, est celui qui nous fit connaitre DBM (De Bellis Multitudinis).

Ce gars formidable était de toutes nos conventions :

  • le salon du jeu et du modélisme, à Gonfreville l’Orcher.
  • les nuits du jeu, à Montivilliers.
  • les journées du souvenir napoléonien, à Bolbec.
  • le tournoi normand, à Montivilliers .

A titre plus personnel, il m’a initié aux règles suivantes : DBM, les Ailes de la gloire (combat aérien sur la 1ère guerre mondiale) et Challenger (combat moderne).
Il m’a également orienté dans mes lectures : L’art de la guerre, de Sun Tzu ou encore De la guerre, de Carl Von Clausewitz.
Il ne faut pas oublier que c’est ce gars qui m’a débauché dans les pubs :  Mac Daid’s et Black Café, pour les havrais qui connaissent. Et Dieu sait que je ne lui en veux pas du tout, au contraire.

Nico, tu nous as quitté beaucoup trop tôt. Mais sâche que tu seras à jamais dans nos esprits, car tu es et resteras à jamais un mec formidable aux yeux de tous.

|