( 2 août, 2008 )

BloodBowl

Pour changer un peu de l’antique-médiéval, Thomas et Sylvain se sont amusés à faire quelques « touchdowns » dans l’après-midi. Un seul en fait !!!

pict006.jpg

La règle de jeu s’appelle BloodBowl, éditée par Games WorkShop. On peut ainsi réaliser des match de football américain avec les races qui peuplent la « terre du milieu », tirée de la saga de Tolkien.

Sylvain prend des nains, ceux sont des athlètes rapides, mais sur de très courtes distances comme le dit si bien Gimli, le nain le plus connu de la terre du milieu.
Thomas, lui joue dans la subtilité avec des orcs. aaarrrggghhh !!!!!

pict013.jpg

La partie fut apparemment plaisante. Vu de l’extérieur, la partie était chargée de suspense, avec un Sylvain acculé en défense face à un Thomas très agressif. Tout s’est joué dans le dernier avec un « touchdown » de Thomas.

( 2 août, 2008 )

FoG – Indo-Greek Vs Mid-Republican Roman

Aujourd’hui, j’affronte le redoutable « bol au dé« , très bien connu des IPOs. Je m’attends au pire vu la chance dont bénéficie Virgil en temps normal. Pour exemple, ces trois premiers dés lancés donnent : 6 – 6 – 4. Le ton est donné.

Vu les erreurs tactiques que j’ai faites contre Robin, je persiste à jouer mes « Indo-Greeks”. Etant en phase d’apprentissage de la règle, je pense qu’il vaut mieux me limiter à une voir deux listes d’armées, pas plus.

Le terrain est placé.
Comme a chaque fois, mon adversaire a l’initiative. Virgil choisit « agricultural ». Je décide de me mettre le maximum de terrain inégal, vu l’armée qu’il joue : du « Polybe Roman ». L’arme de Virgil est composée de pas moins de 20 BG !!!!!!

Déploiements :

Je passe le déploiement de Virgil, car il s’agit d’une ligne  avec une multitude de BG de légionnaires, et 4 BG de LF en écran. Sur son aile gauche, il dispose sa cavalerie.

De mon coté, je choisis au centre de mettre ma force de rupture : El + Hch + EL, avec les crétois en support. Je dispose mes piquiers sur mon aile gauche avec les thuréophoroï et 1 BG de LF. Sur ma droite, j’aligne comme d’habitude mes javeliniers et les archers indiens derrière un écran de LF. Ma cavalerie (Cv) est disposée dans un rôle de réserve, en effet je me rappelle encore comment elle s’en fait réduire en boullie la dernière fois. Mes LH vont harceler.

pict008.jpg

Déroulement de la bataille :
sur ma gauche : 

  • mes LF, je dégomme au tir 2 BG de vélites romains.
  • les thureophoroi mettent en déroute les MF romains, et tiendront face aux triarii.
  • les piquiers chargent les légionnaires, qui essaieront de prendre ma phalange de flanc.

pict010.jpgau centre :

  • les Hch font craquer 2 BG de légionnaires.
  • les éléphants mettent en déroute 1 BG de légionnaires et en mettent 1 Bg en fragmenté.
  • les scythes envoient les LH romaines rejoindre leurs ancêtres.

pict009.jpg

à droite :

  • mes archers indiens (8 plaquettes) tiennent bon face un 1 BG de légionnaire et 1 BG de triarii.

pict012.jpg Bilan : 

Virgil abonne la partie losque j’atteins 13 points de victoire. Il me suffisait d’encore deux phases, je pense, pour venir à bout de cette armée.
Concernant l’armée proprement dite, mon choix de déployer les chariots alliés indiens (Hch) encadrés par 2 Bg d’éléphants me parait être pas mal du tout. Il est vrai que je ne peut pas marcher en ligne de bataille, mais les 3 BG bougeant à la même vitesse, donc moins dérangeant.
Juxtaposer la phalange et les thurophoroi est également intéressant. Celà donne une bonne force de frappe.
Par rapport à ma partie avec Robin, je ne me suis pas enfermé dans une pseudo-bulle et j’ai joué de façon agressive, et celà paie.
L’enseignement à tirer de cette partie est simple : s’appuyer sur le terrain, ne pas déjouer, et être agressif.

|